Ce que l’industrie e-commerce devrait faire pour répondre au rapport des tendances de Mary Meeker pour 2017

Ce que l’industrie e-commerce devrait faire pour répondre au rapport des tendances de Mary Meeker pour 2017

En Mai dernier, le rapport annuel des tendances de Mary Meeker a été publié. C’est un rapport très attendu chaque année. Il est considéré par beaucoup comme la publication la plus importante sur les tendances technologiques, et il touche aussi bien les entreprises que les analystes et journalistes. Aujourd’hui nous allons aborder les tendances les plus cruciales pour l’e-commerce et nous vous donnerons des conseils pour rester en tête de la course.

L’e-commerce est en croissance rapide et la concurrence devient de plus en plus grande. Les statistiques e-commerce actuelles indiquent que 40% des utilisateurs internet du monde entier ont acheté des produits ou des biens depuis un ordinateur, un smartphone, une tablette ou tout autre dispositif en ligne.

Si vous voulez rester en tête de la concurrence, vous devez vous informer des dernières tendances et statistiques e-commerce & internet pour atteindre les meilleurs résultats possibles. Que votre entreprise soit petite ou grande, le succès demande la préparation d’une stratégie puissante, la réalisation de tests pour découvrir ce qui fonctionne le mieux et pour découvrir où investir votre temps et vos efforts.

Le rapport de Mary Meeker fournit un aperçu de ce à quoi s’attendre dans le futur proche.

La génération Z prend le pouvoir

tendances generation z

La génération Y (nées après 1980) n’est plus au centre de l’attention alors que la génération Z (née après 1995) émerge. Nous pouvons nous attendre à ce que les membres de la génération Z deviennent les influenceurs business de demain.

Les enfants de la génération Z sont multitâches et multi-écrans, et ont des habitudes média différentes. Ils vivent dans un monde de nouveautés constantes et ils assimilent les informations plus vite que n’importe quelle génération, grâce à des applications comme Snapchat ou Vine. Ils sont nés dans un monde dirigé par la technologie, ce qui a provoqué un impact significatif dans leurs attentes. Ils s’attendent à un progrès constant et ne peuvent pas se passer de leurs appareils technologiques.

Avec une moyenne de 5 écrans à la fois contre 2 pour les générations plus âgées, la génération Z est une génération de média, plus créative et plus centrée sur l’image que la génération précédente.

Qu’est-ce que cela signifie pour l’e-commerce ?

Il est possible que nous assistions à une transformation des méthodes de commercialisation avec cette nouvelle génération. Avec une adoption plus forte par l’intermédiaire d’applications et d’écrans multiples, l’attention de la génération Z est divisée et les marketeurs de l’e-commerce pourraient avoir besoin d'étendre la portée des leurs campagnes pour s’assurer d’être visibles au bons endroits. Il est nécessaire pour les entreprises e-commerce de s’adapter aux attentes de leur nouvelle audience pour que leur succès perdure.

Les applications de messagerie prennent du poids

Vous vous demandez ou les services comme WhatsApp ou Snapchat vont ? Les plateformes de messagerie offrent toutes des fonctionnalités intégrées incluant l’e-commerce, les messages, les appels, des stickers, et se transforment en guichets uniques. En offrant une large variété de services intégrés, la popularité de ces applications explose et elles ne s’arrêtent pas de se développer.

En février dernier, Viber a annoncé sa transition d’application exclusivement réservée à la messagerie vers une plateforme intégrée avec de nouvelles fonctionnalités e-commerce. L’application présentera à ses utilisateurs des biens en vente sur la base de leurs conversations dans l’application de chat : c’est une nouvelle manière de monétiser son audience.

Les applications de messagerie ont une audience plus large que les plateformes de réseaux sociaux avec plus de 3 milliards d’utilisateurs actifs par mois sur les 4 applications de messageries majeures. C’est plus que sur les 4 plateformes de réseaux sociaux majeures.

Les autres entreprises ouvrent l’oeil. La décision de Facebook de rediriger les utilisateurs vers une autre application, Messenger, pour chatter avec leurs amis prouvent que les leaders des réseaux sociaux suivent la tendance pour rester dans la course, avec des rivaux comme WeChat rencontrant déjà un grand succès en Chine, malgré qu’elle soit deux fois plus petite que Facebook.

Étant donné que les applications de chats deviennent un point d’engagement de plus en plus important pour les marques et les entreprises, de plus en plus d’entreprises pourraient suivre la tendance et commencer à vendre directement depuis leurs plateformes.

Qu’est-ce que cela signifie pour l’e-commerce ?

Les entreprises e-commerce doivent commencer à envisager la distribution de contenu par l’intermédiaire d’applications de messageries pour un marketing plus cohérent et plus personnalisé. Elles devraient aussi prendre une longueur d’avance et saisir l’opportunité de vendre des produits par l’intermédiaire d’applications de messagerie si elles le peuvent, pour élargir leur portée vers une audience plus jeune et globale.

L’assistance vocale change nos habitudes de recherche

evolution de amazon echo

Le rapport de Meeker met en avant la croissance des assistants vocaux, rendus populaires par Siri, et appliqués jusqu’à Echo d’Amazon et Google Home. Les dispositifs offrent un nouveau type de contenu personnalisé et des nouveautés à chaque recherche.

Dans le passé les recherches vocales et vidéo étaient considérées commes des outils superflus et divertissants. Mais aujourd’hui, elles sont devenues des techniques efficaces pour booster significativement vos ventes.

La voix va bientôt remplacer la saisie, et l’évolution d’Echo d'Amazon au cours de l’année dernière démontre à quelle point la recherche vocale se répand.

Amazon Echo a remarqué une évolution de 1000 cas d’utilisation différents en mai 2016 à 12 000 cas d’utilisation différents en avril 2017. Le produit est constamment amélioré par Amazon et offre de plus en plus de fonctionnalités aux utilisateurs et force ainsi la migration des recherches vers l’assistance vocale.

Qu’est-ce que cela signifie pour l’e-commerce ?

Cela ne prouve qu’une chose : nos habitudes de recherche changent radicalement et il est temps de commencer à penser à ce que l’extension de la recherche vocale signifie pour votre entreprise. Pour maximiser leurs bénéfices, les sites doivent offrir du contenu attractif pour pouvoir apparaître dans les résultats des moteurs de recherches, là où les consommateurs regardent.

Pour créer du contenu trouvable lors d’une recherche vocale, il est important de se concentrer sur des mots-clés à grande portée voire même des phrases complètes, car les utilisateurs de la recherche vocale utilisent un langage naturel. L’optimisation de votre site web pour le SEO local est aussi nécessaire de fait que la plupart des recherches vocales sont localisées.

Pensez à des phrases comme :

“Où se trouve le meilleur café de Londres ?”

“Où est la laverie la plus proche ?”

“Montrez-moi un hôtel 4 étoiles ou plus à Chicago”

Elles sont toutes très localisées et les meilleures entreprises e-commerce auront déjà pensé à ces optimisations pour leur recherches longues traines.

N’oubliez pas de mettre à jour votre site web régulièrement, tels que les horaires d’ouverture, l’adresse précise; et du contenu détaillé comme il est fortement possible que les mots clés recherchés soient : “meilleur cappuccino”, “meilleur cocktail”... Les entreprises qui intègrent du contenu trouvable par recherche vocale ont de bonnes chances de se placer en tête de la concurrence.

Les ventes sociales et le marketing grandissent aussi

achats via facebook

La vente sociale est à la mode et c’est un phénomène qui a des chances de continuer après 2017. C’est une amélioration de l’approche de vente traditionnelle qui touche et engage les clients en ligne sur les plateformes de réseaux sociaux. La vente sociale est la nouvelle manière de s’assurer que les clients potentiels gardent votre marque en tête tout en construisant des relations personnelles et en collectant des informations décisives pendant le parcours d’achat.

La plupart des grands acteurs du e-commerce ont commencé à utiliser les plateformes de réseaux sociaux pour promouvoir leurs marques - par l’intermédiaire de la vente sociale et du marketing social - ce qui génère du trafic et augmente les ventes et le chiffre d’affaires sur leurs sites web.

Alors que Google domine le budget dépensé dans les publicités digitales et est en croissance de 20% chaque année, Facebook grandit encore plus rapidement, avec une croissance de 62% par an, ce qui prouve que Google n’est pas le seul leader majeur quand il s’agit du budget publicitaire sur le canal digital. Il se pourrait que les réseaux sociaux pourraient offrir un meilleur ROI. En 2017, 26% des personnes qui ont cliqué sur une annonce Facebook sont passées à l’achat.

Qu’est-ce que cela signifie pour l’e-commerce ?

Les réseaux sociaux émergent en tant que canal e-commerce. Il est temps d’investir dans la vente sociale ou vous risquez de passer derrière vos concurrents. Voici quelques astuces de stratégie de vente sociale pour commencer :

  • Votre image est aussi importante dans le monde digital que dans le monde réel. Il est important que vos forces commerciales actualisent leurs présentations et aient l’air fiables et sympathiques.
  • LinkedIn est parfait pour créer des relations professionnelles, mais Twitter a une bien meilleure fonctionnalité de recherche. Vous pouvez rechercher qui vous voulez, les suivre, et ils n’ont pas besoin que vous acceptiez leur demande comme sur LinkedIn ou Facebook.
  • Partagez vos connaissances, offrez des solutions. Suivez les influenceurs de l’industrie. Paramétrez une alerte Google. Utilisez des hashtags cohérents pour vous faire remarquer et ciblez davantage votre contenu.
  • Partagez, repostez, laisser des commentaires, aimez. Offrez à vos prospects du contenu de qualité en continu.

L’Ad blocking se répand rapidement

evolution de l'adblocking

L'Ad blocking est un phénomène global qui touche directement le monde de l’e-commerce. Comment les campagnes publicitaires peuvent-elles fonctionner si personne ne voit vos annonces ? La présentation de Meeker illustre l’augmentation du nombre d’utilisateurs de l'ad blocking sur mobiles et ordinateurs.

La majorité des ad blockers internationaux se trouvent en Inde, en Chine, en Allemagne, aux États-Unis, au Royaume-Uni et au Canada mais la croissance de l'ad blocking continue dans les marchés en développement. Est-ce que les publicités futures et de meilleure qualité vont toujours souffrir de ce phénomène ? Les données récentes indiquent que les vidéos et les annonces mobiles ne souffrent pas autant de l’ad blocking.

Seulement la moitié des utilisateurs d’appareils connectés (smartphones, tablettes...) aux États-Unis savent qu’ils peuvent bloquer les annonces publicitaires sur leurs mobiles. Et avec un cinquième des utilisateurs de smartphones témoignant que cela ne les dérange pas de voir des publicités sur leurs téléphones, ce n’est qu’une question de temps avant que les annonceurs ne migrent leur budget publicitaire vers d’autres plateformes.

Par conséquent, les médias traditionnels doivent redoubler leurs efforts pour maintenir la croissance de leurs revenus.

Qu’est-ce que cela signifie pour l’e-commerce ?

Comme l’ad blocking se répand rapidement auprès des utilisateurs d’ordinateurs, il est temps pour les entreprises e-commerce d’exploiter d’autres plateformes publicitaires. Comme les données de Mary Meeker le disent, l’ad blocking varie énormément entre plateformes et les utilisateurs sur leurs dispositifs mobiles n’utilisent pas les ad blockers autant que les utilisateurs d’ordinateur. Migrer votre budget publicitaire pourrait avoir un effet massif sur votre taux de conversion.

En parlant des dispositifs mobiles...

L’utilisation de dispositifs mobiles monte en flèche et le contenu généré par les utilisateurs représente un grande opportunité

tendances d'utilisation des dispositifs technologiques

On compte désormais 3,5 milliards d’internautes dans le monde entier, et 2,8 milliards d’entre eux sont aussi des utilisateurs mobiles.

Les données de Meeker révèlent que les internautes aux États-unis passent 3,1 heures par jour sur leur téléphone contre 2,2 heures par jour sur leur ordinateur. Pour la première fois, le budget de publicité mobile dépasse le budget de publicité sur ordinateur étant donné que l’utilisation d’ordinateur fixe est en réel déclin (34 milliards de dollars pour les ordinateurs contre 37 milliards de dollars pour le mobile).

Dirigée par les smartphones, la nouvelle étape de l’évolution du contenu généré par les utilisateurs crée des opportunités pour la créativité et le partage sur les réseaux sociaux. Les vidéos en direct de Snapchat, Facebook et Instagram créent de nouvelles opportunités d’engagement pour les utilisateurs, les marques et les médias. Avec un large nombre de plateformes sociales en main, l’exploitation du contenu généré par les utilisateurs n’a jamais été aussi simple.

Le contenu généré par les utilisateurs peut booster l’engagement 6,9 fois plus que du contenu généré par la marque. Les grandes entreprises e-commerce utilisent désormais des plateformes comme Instagram, Snapchat, Twitter et même Pinterest pour engager leurs clients. La communication mobile est devenue une des manières les plus populaires pour promouvoir et commercialiser les marques, que cela soit par le contenu généré par les utilisateurs, ou avec des publicités mobiles sur les plateformes de réseaux sociaux.

Qu’est-ce que cela signifie pour l’e-commerce ?

Comme l’utilisation de l’Internet mobile s’est placée au dessus des recherches sur ordinateur, il est important pour les entreprises e-commerce de s’assurer que leurs sites web sont entièrement réactifs pour qu’ils puissent fonctionner parfaitement sur tout type de périphériques et tailles d’écran.

Cependant, en plus de l’optimisation, les entreprises e-commerce doivent pousser la conversation sur les plateformes de réseaux sociaux et parler le même langage que leurs audiences. En exploitant le contenu généré par les utilisateurs et en utilisant les plateformes de réseaux sociaux pour promouvoir leurs marques et engager leurs audiences, les entreprises e-commerce peuvent créer des relations authentiques avec leurs clients potentiels et bénéficier des avantages à long terme qui en découlent.

Les tendances internet de Mary Meeker nous informent sur les comportements que nous pouvons attendre de la part des utilisateurs dans un futur proche. En restant à jour sur ces tendances, en s’y adaptant rapidement et en étant assez flexible pour apporter des modifications à la suite de découvertes de nouvelles informations, les entreprises e-commerce peuvent gagner une plus grande part de leurs audiences.

New Call-to-action